La papesse

Une nuit pour écrire une nouvelle sous double contrainte, voici le seul assujettissement auquel je m’astreins une fois l’an dans le cadre du prix de la nouvelle érotique (https://lesavocatsdudiable.tumblr.com/), le thème était : “un dîner de cons” et le mot final : “commode”. J’ai eu le plaisir de faire parti des 30 finalistes cette année, mais ni lauréate ni dans les textes sélectionnés pour le recueil 2018, l’avantage est que vous n’avez pas besoin de patienter jusqu’à l’impression du dit livre, ma nouvelle est là ! Je vous la livre sans correction, ni modification comme reçu par le jury au petit matin :

Avant chaque événement important elle tirait une carte de son jeu de Tarot, il ne s’agissait pas de lire le futur, mais de synthétiser les présages du présent, avoir une idée de l’atmosphère, de l’ambiance. Dans son travail elle faisait ça aussi, elle lisait les signes, les climats pour pourvoir mettre en lumière les situations et tirer partie du meilleur des circonstances pour les personnes qui lui demandaient son intervention. Elle alla dans sa chambre, tira son jeu de carte de sous son oreiller, elle le battit et en tira une, La Papesse, c’est la femme sage qui transmet son savoir, cela collait parfaitement à la soirée à venir, car elle serait la maîtresse de cérémonie, celle qui donnerait le ton de la petite musique du dîner qu’elle avait organisé pour ces deux couples. Elle se rendit au marché, il faisait beau le soleil était au plus haut c’était le printemps, le temps du renouveau, à cette période son activité battait son plein, les femmes appelaient de toute part pour obtenir un dîner chez elle, elles savaient qu’elles mangeraient bien et que l’issue du dîner était toujours garantie. Alma avait une réputation qui lui suffisait à remplir son agenda de l’automne au printemps, l’été était une période creuse les clientes ne se bousculaient pas durant l’époque chaude de l’année. Continuer la lecture